Réussir mon premier achat immobilier

L'acquisition d'un bien immobilier n'est pas seulement un parcours administratif et financier, c'est aussi une réflexion personnelle sur le patrimoine que l'on souhaite développer. Guide des réflexes indispensables à adopter afin de réussir son premier achat immobilier.



 

Définir son projet


Chacun attend de son bien immobilier des atouts et des fonctionnalités différentes. Aussi apparaît-il nécessaire de se demander sur quel type de bien immobilier vous souhaitez effectuer vos efforts financiers. Acheter une maison neuve ou ancienne, vivre en appartement ou dans une maison, acquérir seul ou à plusieurs ? Autant de questions grâce auxquelles vous pourrez définir vos priorités. Bien sûr, l'état du marché peut parfois occasionner des revirements et des changements de stratégie, mais cette première étape vous aidera à déterminer vers quel type de projet vous souhaitez aller, vers quel type de projet vous pourriez envisager d'aller en cas d'opportunité exceptionnelle, et à propos de quel type de projet d'acquisition vous resterez définitivement aveugle et sourd. Vous devrez ainsi prioriser vos critères de choix.
 


Etudier le marché immobilier de votre ville


Pour vous aider à définir ces critères, prenez le temps de consulter les annonces immobilières, de les comparer afin de mieux appréhender le marché. Pensez à regarder les prix en fonction de la qualité du bien (situation géographique, taille du bien immobilier…) et le prix au mètre carré. Plus vous visiterez de biens immobiliers, plus vous serez en mesure de trouver un logement correspondant à vos attentes. Ne vous précipitez pas dans votre choix afin de trouver le bien idéal.

Sollicitez des professionnels pour vous accompagner et vous conforter dans votre choix.
 


Déterminer sa capacité d’emprunt


L'acquisition d'un premier bien immobilier n'est évidemment pas qu'une question de projet, c'est aussi et avant tout une question budgétaire. Concrétiser votre premier achat immobilier demande beaucoup d'efforts de recherche, qui ne se bornent pas à la seule étude de marché des biens immobiliers en vente. En effet, il convient de déterminer votre budget et les droits auxquels vous êtes éligible sur le marché des aides financières relatives à un premier achat immobilier.

La constitution d'un patrimoine demande de gros investissements, et les différents dispositifs de prêts appellent la plus grande attention. De l'éco-prêt à taux zéro pour les travaux de rénovation énergétique au PAS (Prêt à l’Accession Sociale) pour ceux dont les revenus modestes ne leur permettent pas d'apport personnel, en passant par le PTZ (Prêt à Taux Zéro) afin de compléter d'autres prêts en vue de l'acquisition de votre bien immobilier. Beaucoup de dispositifs existent sur le marché, qu'il est pourtant nécessaire de connaître pour trouver le meilleur financement. Après avoir déterminé son éligibilité à ces différents mécanismes d'aides à l'achat d'un premier bien immobilier, il faut déterminer votre capacité d'acquisition, laquelle comprend votre capacité d'emprunt et vos apports personnels. Enfin, pour que votre budget soit bien calibré, intégrez-y les nouvelles taxes liées à l'acquisition, comme les taxes foncières et les charges de copropriété dans le cas d'un appartement, ainsi que les frais de dossiers, de notaires, les garanties, etc.




Le périple administratif


Cette acquisition demande de réels efforts d'appréhension du marché économique de l'immobilier auxquels s'ajoute le respect des étapes administratives. Après avoir trouvé le bien de ses rêves, il convient de signer un compromis/promesse de vente, ce qui vous confère une position préférentielle d'achat sur le bien. Ce compromis fixe les conditions de cession du bien, ainsi que les conditions suspensives. A ce compromis sont annexés les différents diagnostics techniques.

Après quoi, il convient de concrétiser les différentes démarches financières en effectuant une demande de prêt, motivée par les différentes recherches effectuées dans l'étape de la définition du projet.

Vous devrez ensuite constituer votre dossier de prêt. Ces deux étapes vont déterminer le taux de votre prêt, les mensualités de remboursement et la durée sur laquelle le prêt va s'étaler.

Enfin, une assurance décès invalidité devra être souscrite, ainsi qu'une garantie crédit immobilier. D'abord pour protéger vos proches d'un éventuel défaut de remboursement lié à un décès ou une invalidité soudaine à la pratique professionnelle et pour déterminer les conséquences patrimoniales en cas de défaut de remboursement. La signature définitive de votre acquisition s'effectuera chez un notaire où vous réglerez les frais afférents au dossier d'acquisition de votre premier bien immobilier. Il vous faudra également souscrire à une assurance multirisque habitation pour couvrir les risques impondérables liés à votre habitation, ainsi que pour couvrir votre responsabilité civile.

CONTACTEZ NOUS
PLUS D'INFORMATIONS

Tous les champs sont obligatoires

Vos données personnelles sont collectées par ERA France ou par les agences franchisées ERA concernées par votre demande, dans le but notamment, de vous apporter des renseignements, de vous communiquer nos offres de biens à vendre, de vous proposer une estimation de votre bien, et sont conservées pendant la durée maximale prévue par la loi. Vous bénéficiez d'un droit de d'accès, de rectification, d'effacement, de modification et de portabilité de vos données.
Vous pouvez exercer ces droits à tout moment en écrivant à mentions-legales@erafrance.com ou à l'adresse : ERA France, 18 rue Mansart, 78000 Versailles, ou à l'agence destinataire de votre demande. Pour plus d'informations, consultez nos mentions légales. Si vous ne souhaitez pas être démarché par téléphone vous avez la possibilité de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique sur le site www.bloctel.gouv.fr.
Contactez-nous